Recherche par publications





Recherche multi-critères










Recherche par localisation géographique

La garde nationale de Rochefort en 1848

Philippe Duprat

      La chute de la Monarchie de Juillet et l'instauration de la 2e République ne provoquent pas de grands bouleversements à Rochefort.
G.-L. Duprat mentionne seulement que « le souvenir de la grande Révolution fut surtout évoqué par la fête patriotique offerte à la garde nationale de La Rochelle » . M. Deveau publie sur cette période une intéressante étude de documents. Quant aux auteurs de Rochefort, trois siècles en images, après un court résumé, ils font une rapide allusion à l'expédition à Paris d'un détachement rochefortais de la garde nationale, et à son retour glorieux une fois « le calme [...] rétabli dans la capitale » . L'objet de ce travail est de préciser le rôle joué par la garde nationale de Rochefort, en particulier lors des journées de juin.
Le 26 février 1848, trois jours après l'abdication du roi, le maire Guérin communique aux Rochefortais la création, à Paris, d'un gouvernement républicain associant Lamartine et Louis Blanc, et appelle ses concitoyens a l'ordre et à la paix . Comme le souligne M. Deveau, « la population se montre fort calme, et rien ne laisse supposer qu'elle ait conscience de pouvoir influencer les événements de Paris. Elle accepte sans enthousiasme, mais elle accepte. Cependant, les ouvriers sont craints et le maire prend des dispositions en conséquence. Il fait occuper le poste de l'Hôtel de Ville par un piquet de 25 hommes de la garde nationale »...

(Roccafortis n°27, janvier 2001, p.272-280)

Thèmes : Révolutions, militaires

Garde nationale �� Rochefort en 1848_R27 (196Ko)